Interview d’Elliott Duncan

• Hello Duncan, ça va ? T’es paré pour ton interview ?
Ça va bien et toi ? I’m ready.

• Ça va aussi, merci ! La première question : depuis combien de temps joues-tu de la musique ?
Ah… J’ai commencé la guitare quand j’avais cinq, six ans. Le chant, j’ai commencé dans les chœurs de mon église de quartier… (rires). Mais j’ai jamais vraiment pris de cours ; j’aimerais bien.

• T’as toujours fait de la guitare ou tu pratiques d’autres instruments ? 
Je pense que je peux me démerder à la basse. Au piano aussi, je connais quelques accords. Les autres instruments c’est mort.

• D’après toi, c’est qui la personne qui gère le mieux dans le groupe ? 
Ça dépend ce que t’entends par gérer ? Ça me tue de le dire, mais Mag a un putain de talent pour l’improvisation et ses solos de basse déchirent toujours. Ashley est la plus douée en terme de technique. Yorak, il est plus du genre à vivre son instrument et les chansons. C’est un musicien de talent, même s’il arrive pas tout le temps à suivre.

• Un mélange bien hétérogène alors, c’est cool ! Et qu’est ce qui t’as poussé à aimer la musique ? A vouloir en faire un métier ?
Hum… mon père. Il m’a donné son amour de la musique. C’est lui qui m’a appris la guitare. Bref. Quant à mon métier… ben je sais pas, j’ai eu de la chance j’imagine parce que c’est toujours resté dans un coin de ma tête ? Au début c’était flou mais plus je m’améliorais, découvrais la musique, plus ça s’imposait à moi. Quand j’ai rencontré Mag au collège, c’est là que je me suis dit : “fuck les cours, je veux être une rock star !”

• Ton père est anglais il me semble, c’est ça ? L’anglais, c’est ta langue maternelle ?
Ouais, il est né à Londres. Et oui, il nous parlait anglais à mon frère et moi quand on était petits.

• C’est pour ça que tes textes sont toujours en anglais ?
Je pense que ça joue ? Mais je veux surtout toucher un maximum de personne, et je sais que l’anglais en est plus capable que le français.

• Est-ce que tu penses que tu as les capacités de te faire un nom dans le monde de la musique ? 
Bien sûr. Je serais pas là à répondre à vos questions si vous n’aviez pas entendu parler de moi, non ?

• C’est vrai (rires). Une question plus personnelle : T’as quelqu’un dans ta vie ? Un•e crush ?
Nan, personne. Les sentiments amoureux et moi c’est fini depuis longtemps.

• C’est quand déjà ton anniversaire ? Et c’est quoi le meilleur cadeau qu’on pourrait te faire ?
Le 9 janvier ! En ce moment, j’aimerais bien un aspirateur ; le mien vient de crever. Sinon, le meilleur cadeau ce serait sûrement une guitare trop cool ou m’emmener faire une randonnée.

• Question difficile : Chien ou plutôt chat ? 
Fuck, not fair. Hum… Je dirais chat, pour faire honneur à ma fifille à la maison. Elle s’appelle Queen.

• Trop cute. Allez, dernière question ! Est-ce que toutes tes musiques sont liées à toi ou tu écris de manière universelle ? Est-ce que tes musiques d’amour concernent une personne particulière. Si oui, qui ?
Hm… Je parle vachement de ce qui m’arrive personnellement, mais je suis persuadé que ça touche bien plus de gens. Je crie au monde, en fait. Donc mes musiques, c’est un peu de moi au monde, tu vois ?
En ce qui concerne l’amour… ouais, j’ai pas envie de m’épancher, on s’arrête là ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *